Santé des artisans : le physique va mieux que le moral

Le dernier baromètre ARTI Santé révèle cette année encore le mal être des chefs d’entreprises artisanales du BTP.

La 5ème édition du baromètre Arti Santé fait ainsi état d’une forte hausse des troubles émotionnels (le tiers des chefs d’entreprises artisanales du BTP en souffrent) et du stress qui s’est accru de 15 points en un an seulement. Les chefs d’entreprises artisanales du BTP sont stressés (58 % en ont conscience) et le tiers d’entre eux se sentent nerveux, irritables et angoissés alors qu’ils n’étaient qu’un quart dans ce cas au moment du précédent baromètre.

Les obligations administratives y sont pour beaucoup en venant rallonger des journées déjà bien remplies : ainsi, 26 % des artisans travaillent plus de 60 heures par semaine ! Pas étonnant donc qu’ils soient 59 % à se sentir fatigués.
On comprendra donc, dans ces conditions, que l’optimisme quitte peu à peu ces chefs d’entreprise (10 points de moins en un an) bien que 60 % d’entre eux aient observé une progression de leur activité.

Bref, les artisans sont épuisés parce que leur activité a redémarré après de nombreux mois de crise et inquiets parce que leurs carnets de commandes commencent à nouveau à se réduire.

Ce 5ème baromètre confirme une fois encore que les artisans travaillent énormément. Ainsi, ils sont 65 % à travailler plus de 50 heures par semaine (63 % en 2017). Et ce rythme de travail augmente avec le nombre de salariés. Ainsi, 42 % des artisans ayant 6 à 10 salariés travaillent plus de 60 heures par semaine quand les artisans ayant moins de 5 salariés ne sont que 17 % dans ce cas.

Beaucoup d’entre eux ne décrochent pas non plus le week-end ou pendant leurs congés : 59 % travaillent systématiquement ou régulièrement le week-end, souvent pour faire leurs devis, planifier leurs chantiers, régler les factures fournisseurs, et bien sûr s’acquitter de leurs obligations administratives. Et la moitié d’entre eux consultent leurs mails tous les jours pendant leurs vacances.

Le baromètre s’est intéressé, justement, à la prise de congés chez les chefs d’entreprises artisanales du BTP pour constater que, malgré tout, les chefs d’entreprises sont de plus en plus nombreux à prendre de 4 à 6 semaines de congés, en particulier chez les plus jeunes. Les congés de 15 jours annuels sont moins fréquents mais concernent toujours une part importante des artisans (31 % contre 37 % en 2014). Les plus jeunes (installés depuis moins d’un an), prennent davantage de congés (4 à 6 semaines). C’est le cas pour 35 % d’entre eux alors qu’ils n’étaient que 17 % il y a 5 ans.

Manque de temps ou d’envie, négligence, toujours est-il que les chefs d’entreprises ne font la plupart du temps pas l’objet d’un suivi médical régulier. 11 % seulement sont suivis régulièrement.
Pour autant, ils sont sensibilisés à la prévention et s’équipent pour améliorer leurs conditions de travail. Ainsi, si le nombre de chefs d’entreprise qui ont des douleurs musculaires reste important (66 %), il baisse pour la 3ème année consécutive, ce qui est encourageant.

07/06/2019 11:10
Par Admin
<< Retour

Coronavirus n° de tél spécial de la CMA

Face aux difficultés auxquelles les entreprises artisanales sont confrontées du fait de l'épidémie de coronavirus, la Chambre de Métiers d’Alsace a mis en place un numéro spécial au service des artisans:

03 88 19 79 00

Un interlocuteur dédié répondra aux interrogations des ressortissants de la CMA, et leur apportera conseils et appui nécessaires.

Voir
Covid infos pratiques

Covid 19 : TOUTES LES INFOS PRATIQUES

Nous regroupons dans une page spéciale les infos pratiques nécessaires pour vous accompagner à gérer les conséquences de l’épidémie de Covid19. Faites-en bon usage !

Voir
Calendrier ctai 2020 1

Pensez à vous former

Découvrez les offres de stages pour 2020 de notre partenaire, le CTAI Formation.

Voir